La vallée de Suse est la plus grande et la plus peuplée des vallées piémontaises et, contrairement aux autres vallées situées sur le territoire piémontais, elle est la seule à posséder des cols alpins avec la France plus faciles et situés à des altitudes plus basses. Elle tire son nom de la ville de Suse, choisie par les Romains comme "porte de l'Italie" précisément en raison de sa position stratégique, mais son centre le plus important est Avigliana, qui se dresse sur l'amphithéâtre morainique de Rivoli-Avigliana et est réputé pour ses lacs. C'est une vallée à l'histoire riche, marquée par le passage des armées, des pèlerins, des marchands mais aussi des papes, et ses époques sont bien témoignées par les innombrables architectures : des gravures rupestres préhistoriques aux architectures romaines représentées par exemple par l'arc d'Auguste à Suse ou les villas d'Almette et de Caselette, jusqu'aux nombreux châteaux et bâtiments militaires construits pour défendre les cols alpins. Mais c'est l'extraordinaire richesse des abbayes et des édifices religieux qui dominent la vallée, qui a longtemps été une voie de transit pour les pèlerins voyageant entre l'Italie et la France via les cols du Moncenisio ou du Montgenèvre, le long de la célèbre Via Francigena. Le symbole de cet important itinéraire religieux de la vallée de Suse est la Sacra di San Michele qui, du haut du mont Pirchiriano, se détache dans la montagne depuis plus de mille ans. Dédiée au culte de l'archange Michel, la Sacra est l'un des sept sanctuaires alignés de la Via Francigena, qui relie le Mont Saint-Michel en France à Monte Sant'Angelo dans les Pouilles. Dans la vallée de Susa, nous trouvons également l'abbaye séculaire de SS. Pietro e Andrea di Novalesa, probablement la plus ancienne et la plus riche en histoire de tout l'arc alpin, mais aussi le précieux et moins connu complexe religieux de Sant'Antonio di Ranverso, avec ses splendides fresques du XVe siècle. Limitrophe de la vallée de Susa, la vallée du Sangone, de taille beaucoup plus réduite, est réputée pour les bois de hêtres et de châtaigniers qui occupent la majeure partie de sa superficie et pour l'extraordinaire abondance de champignons, qui sont fêtés chaque année à Giaveno. Ce patrimoine naturel, ainsi que l'histoire, l'architecture et la culture que les vallées ont à offrir, s'incarne dans une offre touristique très variée et est complété par une extraordinaire tradition gastronomique faite de produits typiques et de procédés anciens.

 

Photo @TurismoTorino-LauraAggioCaldon